Un jour, un milieu : les milieux rocheux

Un jour, un milieu : Les milieux rocheux

Les milieux rocheux…

Les milieux rocheux en Occitanie sont diversifiés, bien représentés, et souvent en bon état de conservation. Ils portent des enjeux géologiques importants et présentent une faune et une flore très spécifiques. On les trouve dans le massif pyrénéen, ponctuellement le long de la façade littorale, sous forme de gorges imposantes dans les Causses, ou encore sous forme d’espaces souterrains creusés dans les milieux rocheux calcaires.

Dans les Grands Causses par exemple, ces milieux originaux abritent une flore remarquable, comme la Corbeille d’argent à gros fruits ou le Perce-pierre, et constituent des habitats de prédilection pour de nombreuses espèces animales telles que le Lézard de Bonnal, ou encore le Tichodrome échelette. Les hauts sommets sont quant à eux le domaine de la faune alpine dont une espèce endémique des Pyrénées, Lagopède des Pyrénées. C’est-à-dire qu’elle est présente uniquement sur ce territoire. Les sommets abritent également des plantes endémiques à l’image de l’Androsace des Pyrénées.

Ces milieux, fragiles, sont cependant menacés par l’augmentation des activités de loisirs de pleine nature tels que les sports d’hiver, l’escalade, la randonnée, les sports d’eau vive, etc. Les conséquences du changement climatique sont une pression déjà réelle sur ces milieux : modifications hydrologiques, changements de climats en altitude avec un moindre enneigement des sommets, modification de la répartition des espèces, entre autres.

De nombreuses espèces d’oiseaux rupestres vivent dans les parois des falaises, certaines sont même rares et protégées. Ces espèces sont très sensibles aux dérangements en période de reproduction et nichent dans des endroits normalement inaccessibles à l’Homme. Cependant, la pratique de l’escalade donne accès à ces zones et peut particulièrement gêner ces espèces, notamment en période de nidification. Cela peut constituer une menace importante pour leur pérennité.

La LPO (Ligue de Protection des Oiseaux) du Tarn a donc mis en place une initiative afin de préserver ces milieux d’une activité humaine grandissante. L’installation de panneaux sur les différents sites sensibles a permis de baliser ces sites pour les protéger. Ils permettent d’identifier les lieux de reproduction des oiseaux où l’escalade est ainsi interdite. Les panneaux indiquent les zones et les dates de quiétudes à respecter.

Concernés par ces problématiques, les Comités du Tarn et du Tarn-et-Garonne de la FFME (Fédération Française de la Montagne et de l’Escalade) et les clubs locaux d’escalade ont signé en 2012 avec la LPO du Tarn une « charte de bonnes pratiques ». Cette charte permet de dresser un cadre pour le respect de ces espèces.

D’autres projets régionaux sont lancés dans la même dynamique, à l’image de ROCANATURE, projet porté en partenariat par le Conservatoire Botanique National des Pyrénées et Midi Pyrénées (CBN PMP). L’objectif est de concilier la pratique d’activités de pleine nature (canyoning, escalade ou encore via-ferrata) avec la préservation de la flore des milieux rocheux. Le projet réunit différents acteurs et vise à mettre en place de nombreuses actions de prévention au travers d’animations ou encore de la diffusion d’outils.

Des initiatives…

La LPO (Ligue de Protection des Oiseaux) du Tarn a donc mis en place une initiative afin de préserver ces milieux d’une activité humaine grandissante. L’installation de panneaux sur les différents sites sensibles a permis de baliser ces sites pour les protéger. Ils permettent d’identifier les lieux de reproduction des oiseaux où l’escalade est ainsi interdite. Les panneaux indiquent les zones et les dates de quiétudes à respecter.

Concernés par ces problématiques, les Comités du Tarn et du Tarn-et-Garonne de la FFME (Fédération Française de la Montagne et de l’Escalade) et les clubs locaux d’escalade ont signé en 2012 avec la LPO du Tarn une « charte de bonnes pratiques ». Cette charte permet de dresser un cadre pour le respect de ces espèces.

D’autres projets régionaux sont lancés dans la même dynamique, à l’image de ROCANATURE, projet porté en partenariat par le Conservatoire Botanique National des Pyrénées et Midi Pyrénées (CBN PMP). L’objectif est de concilier la pratique d’activités de pleine nature (canyoning, escalade ou encore via-ferrata) avec la préservation de la flore des milieux rocheux. Le projet réunit différents acteurs et vise à mettre en place de nombreuses actions de prévention au travers d’animations ou encore de la diffusion d’outils.

Venez à la rencontre de ces milieux ! La Fête de la Nature 2022 a lieu du 18 au 22 mai 2022, l’occasion de découvrir et partager des moments autour de la nature. Retrouvez des animations et activités près de chez vous sur le site de la Fête de la Nature : https://fetedelanature.com/ !