Eclairage et biodiversité - Episode 2

Le saviez-vous ?
Collectivités, la réglementation évolue pour lutter contre la pollution lumineuse.

Depuis le 1er janvier 2021 les éclairages de mise en lumière du patrimoine et des parcs et jardins sont allumés au plus tôt au coucher du soleil et sont éteints au plus tard à 1h du matin ou, s’agissant des parcs et jardins, au plus tard 1h après leur fermeture.

L’éclairage peut avoir des impacts sur la santé humaine, mais aussi sur la biodiversité.
La flore est impactée par l’éclairage artificiel. Par exemple, pour les arbres, il provoque l’émergence prématurée des bourgeons. L’effet de la lumière a aussi une incidence sur la pollinisation des fleurs avec une diminution des visites des insectes pollinisateurs et un impact indirect sur la production de fruits.
Afin d’intégrer de manière conjointe les enjeux biodiversité, les usages et les économies d’énergie, retrouvez des fiches du CEREMA pour concevoir l’éclairage différemment.

Ensemble agissons
Dans le cadre de la Stratégie régionale de la Biodiversité Occitanie, la Région Occitanie mettra très prochainement à disposition une carte de la pollution lumineuse et de la trame noire sur l’ensemble du territoire régional.