Eclairage et biodiversité - Episode 3

Le saviez-vous ?

Entreprises, collectivités la réglementation évolue pour lutter contre la pollution lumineuse.

Depuis le 29 décembre 2018 les éclairages des bâtiments professionnels sont allumés au plus tôt au coucher du soleil. Les éclairages intérieurs des locaux à usages professionnels sont éteints au plus tard 1h après la fin de l’occupation des locaux et sont allumés à 7h du matin au plus tôt, ou 1h avant le début de l’activité si celle-ci s’exerce plus tôt.

L’éclairage peut avoir des impacts sur la santé humaine, mais aussi sur la biodiversité.
Les mammifères terrestres semblent adopter des comportements différents vis-à-vis des sources de lumières. Certaines espèces seront attirées par les zones éclairées quand d’autres cherchent à les éviter. Des impacts sont par ailleurs constatés.
Par exemple : une source de lumière émettant dans le bleu affecte la production de mélatonine, ce qui peut avoir des incidences sur le pelage et la reproduction.
Afin d’intégrer de manière conjointe les enjeux biodiversité, les usages et les économies d’énergie, retrouvez des fiches du CEREMA pour concevoir l’éclairage différemment.

Ensemble agissons
Dans le cadre de la Stratégie régionale de la Biodiversité Occitanie, la Région Occitanie mettra très prochainement à disposition une carte de la pollution lumineuse et de la trame noire sur l’ensemble du territoire régional.