Un jour, un milieu : les milieux marins et littoraux

Un jour, un milieu… Les milieux marins et littoraux

Les milieux marins et littoraux…

La mer Méditerranée abrite une grande hétérogénéité de milieux marins. En Occitanie, répartis le long du plateau continental du Golfe du Lion, ils se prolongent jusque dans les canyons sous-marins. Selon la profondeur, la nature du sol et les caractéristiques physico-chimiques, des ensembles d’espèces très divers peuvent être observés. Les différents milieux marins, organisés en mosaïque, offrent à la faune et à la flore une grande diversité d’habitats dans laquelle interagissent les espèces.

C’est sur les fonds situés entre 0 et - 50 mètres qu’on recense la plus grande diversité mais également les plus fortes pressions dues aux activités humaines (pêche, loisirs nautiques, etc.). Les conséquences de ces activités sont multiples (prélèvement, nuisance sonore, dérangement, dégradation des fonds par les ancres, etc.) et constituent de véritables menaces pour les milieux marins. La pollution liée aux déchets en est l’une des plus visibles et fait de la mer Méditerranée l’une des mers les plus polluées au monde.

Le littoral méditerranéen est composé de différents milieux : le lido, les lagunes ainsi que de nombreuses zones humides. Le lido, cordon dunaire présent entre les lagunes et la mer, offre des milieux tout à fait remarquables dans lesquels vivent des espèces rares et protégées.

Les lagunes se singularisent par la présence d’eaux saumâtres (mélange d’eau douce et d’eau salée). Par ces échanges, les lagunes assurent un rôle écologique majeur, notamment en tant que lieu de reproduction pour de nombreux poissons marins. Elles accueillent également une multitude d’espèces d’oiseaux : Flamant rose, Échasse blanche, etc. Les étangs littoraux accueillent également quelques espèces emblématiques comme l’hippocampe présent notamment dans l’étang de Thau.

Convoité pour son attrait touristique, le littoral concentre de nombreuses constructions et infrastructures ayant entraîné la régression des milieux littoraux au cours des 50 dernières années. Au-delà, les changements climatiques participent à l’élévation du niveau de la mer, condamnant certaines espèces trop peu mobiles. Enfin ces milieux sont également menacés par la présence d’espèces exotiques envahissantes à l’image de nombreuses algues dans la lagune de Thau.

Des initiatives…

Des acteurs s’engagent pour la préservation de ses milieux !

L’ADENA initie en 2019 un projet sur une durée de 3 ans de « stratégie de conservation à long terme des roselières littorales d’Occitanie ».

Les roselières founissent de nombreux bénéfices à l’homme : épuration des eaux, protection contre l’érosion et les crues, frein naturel à la progression du biseau salé, ect… Elles ne sont pas reconnues comme un espace protégé en tant que t’elle mais elles sont indispensables à la conservation de nombreuses espèces d’intérêt communautaire, entièrement dépendantes de cet habitat pour s’y reproduire, s’y reposer l’hiver, …

Porté par l’ADENA en lien avec de nombreux partenaires, ce projet vise à redéfinir les enjeux liés à l’avifaune inféodée aux roselières au moyen de l’étude du fonctionnement hydrologique actuel et à venir de cet habitat. L’objectif est aussi de renforcer une prise de conscience autour des enjeux de conservation de cet habitat et de permettre aux acteurs du territoire de se l’approprier.

Pour en savoir plus

Partez à la rencontre de ces milieux ! La Fête de la Nature 2022 a lieu du 18 au 22 mai 2022, l’occasion de découvrir et partager des moments autour de la nature. Retrouvez des animations et activités près de chez vous sur le site de la Fête de la Nature : https://fetedelanature.com/